Philippe Chalmin

Fondateur et Président de CyclOpe

Diplômé d’HEC, Agrégé d’histoire et Docteur ès lettres, Philippe Chalmin est professeur d’histoire économique à l’Université Paris-Dauphine où il dirige le Master Affaires Internationales. Membre du Conseil d’analyse économique auprès du Premier Ministre, il est le président fondateur de CyclOpe, le principal institut de recherche européen sur les marchés des matières premières qui publie chaque année le rapport CyclOpe sur l’économie et les marchés mondiaux. Il a été nommé en octobre 2010, Président de l’Observatoire de la formation des prix et des marges alimentaires auprès du ministre de l’Agriculture et de l'Alimentation et du ministre de l’Économie et des Finances. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages. Figurent parmi les plus récents « Le monde a faim » (2009), « Le siècle de Jules » (2010), « Demain, j’ai 60 ans,  journal d’un économiste » (2011) et « Crises 1929, 1974, 2008 Histoire et espérances » (2013).

"Les billets du jours"rendez vous sur le blog de Philippe Chalmin

Les Chroniques

Yves Jégourel

Directeur de CyclOpe

Docteur en économie, Yves Jégourel est maître de conférences à l’Université de Bordeaux où il dirige le master 2 Banque, finance et négoce international (BFNI). Il est également Vice-doyen en charge des relations avec les entreprises au sein de la Faculté d’économie, gestion et AES. Ses enseignements et travaux de recherche portent sur l’économie des matières premières avec un regard tout particulier porté sur les dynamiques communes qui caractérisent les filières agricoles, celles de l’énergie, ainsi que des minerais et des métaux : internationalisation des marchés physiques, rôle des négociants, dynamiques de financiarisation, rôle de l’intelligence artificielle, gestion du risque de prix, etc. Yves Jégourel est par ailleurs Senior Fellow au sein du think-tank marocain Policy Center for the New South et expert invité auprès de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) Il intervient en outre auprès d’entreprises, d’organisations professionnelles et d’institutions publiques – françaises et étrangères – dans la définition de leur politique stratégique relative aux matières premières. Yves Jégourel a été nommé Conseiller du commerce extérieur de la France en 2018 pour une durée de trois ans.

Les Experts CyclOpe, un réseau de spécialistes…

CyclOpe s’appuie sur une communauté d’experts indépendants, chacun spécialiste d’une ou plusieurs matières premières, mais aussi de l’environnement macroéconomique, financier géopolitique auquel elles sont associées. De l’ananas au zirconium, des produits agricoles aux énergies fossiles, des « grandes commodités » aux marchés les plus étroits, de la dynamique des taux de change à celle de la financiarisation des marchés : tels sont les multiples thématiques couvertes des experts CyclOpe dont vous (re)trouverez, sur notre site les analyses dans La parole aux experts.

Jean-Yves Carfantan

Diplômé de sciences économiques et de philosophie, il a enseigné l’économie internationale et l’économie des marchés agricoles à l’Ecole Supérieure d’Agriculture (ESA) d’Angers de 1985 à 2005. Sur ces 20 années, il est aussi intervenu régulièrement au sein d’universités et de coopératives agricoles au Brésil. A partir de 2005, résidant dans ce pays, il a travaillé comme consultant agricole puis dirigé jusqu’en 2019 la société de conseil Agro-BrasConsult, basée à São Paulo. Il est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages sur les grands enjeux internationaux, les questions agricoles et le Brésil, publiés en France, au Japon et au Brésil. En 2014, il a publié aux éditions du Seuil (Paris) « Le défi chinois, les nouvelles stratégies d’un géant », consacré à la stratégie chinoise d’approvisionnement en matières premières. En 2018, les éditions François Bourin ont publié « Brésil, les illusions perdues », son dernier ouvrage consacré à la crise que traverse depuis 2014 son pays d’adoption. Spécialiste de l’économie, de l’agriculture et des institutions politiques brésiliennes, il gère et anime depuis 2020 le site IstéoBrésil consacré à ces sujets.

Jean-Joseph Boillot

Professeur agrégé de sciences économiques et sociales et docteur en économie. Il a enseigné à l’École normale supérieure avant de rejoindre le Ministère des finances comme conseiller du directeur du Trésor pour les pays émergents couvrant sur place près d’une centaine de pays en transition.Spécialiste reconnu de l’Inde mais aussi de la Chine et de l’Afrique, il travaille comme expert indépendant sur les grandes économies émergentes. Après de longues années comme chercheur-associé au CEPII, J.J. Boillot a rejoint l’IRIS en 2018 et il est membre des Experts Cercle CyclOpe depuis 2006.J.J. Boillot est auteur d’une vingtaine de livres dont un ouvrage remarqué « Chindiafrique, La Chine, l’Inde et l’Afrique feront le monde de demain » paru aux éditions Odile Jacob en 2014, ainsi que deux ouvrages de base sur l’Inde et sur l’Afrique dans la collection « pour les nuls ».

Sébastien Abis

Chercheur associé à l’IRIS depuis 2012.Depuis 2017, il est le Directeur de DEMETER. Cet écosystème, qui regroupe 66 entreprises et structures professionnelles, est tourné vers les réflexions de long-terme, les enjeux mondiaux et les dynamiques intersectorielles liées à l’agriculture, l’alimentation et le développement durable. Autour de ses entreprises membres, il met en réseau 18 écoles d’enseignement supérieur, mobilise des experts français et internationaux de haut-niveau et coopère avec plusieurs ministères nationaux.Entre activités de coopération internationale, d’animation de réseaux d’entreprises et de recherche, Sébastien Abis développe une expertise sur la géopolitique de l’agriculture, des ruralités, de la pêche et de l’alimentation dans le monde. Il travaille aussi sur l’évolution des enjeux stratégiques en Méditerranée.Sébastien Abis intervient très régulièrement dans les médias et lors d’événements publics. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages et de nombreux articles. Il codirige chaque année Le Déméter (éditions IRIS), ouvrage d’analyses prospectives sur l’agriculture, l’alimentation et les ruralités dans le monde. En 2020, il publie Géopolitique de l’agriculture, avec Pierre Blanc, chez Eyrolles/IRIS Éditions. Son livre Géopolitique du blé. Un produit vital pour la sécurité mondiale, paru en 2015, a reçu le Prix du Livre de géopolitique jeune auteur 2017 EDF/Conflits.Sébastien Abis est membre du comité de rédaction des revues scientifiques suivantes : Futuribles, Confluences Méditerranée et Revue internationale et stratégique. Il est conseiller scientifique pour l’association Futuribles international et Euromed-IHEDN. Il est chroniqueur dans le quotidien L’Opinion où il a créé en 2019 la série « Le dessous des tables », ainsi que dans la revue Sésame de l’INRAE où il tient la rubrique « Tout un monde ». Il réalise chaque année les pages géopolitiques dédiées à l’Afrique du Nord et au Moyen-Orient pour l’ouvrage CyclOpe.Sébastien Abis est réserviste citoyen de la Marine nationale (RCIT) et personnalité qualifiée sur la Méditerranée de la société civile française auprès de la Délégation interministérielle à la Méditerranée (DIMED).Diplômé de l’Université de Lille II avec une Maîtrise en Histoire-Géographie et de l’IEP de Lille avec un DESS en Études stratégiques européennes piloté par l’IRIS, Sébastien Abis a d’abord travaillé à l’État-Major des Armées au sein du Ministère français de la Défense en 2004, avant de rejoindre en 2004-2005 le CALAME (Centre d’analyse et de liaison des acteurs de la Méditerranée). De 2005 à 2016, il a été fonctionnaire international du CIHEAM (Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes), organisation intergouvernementale dans laquelle il a notamment œuvré pour la coordination des publications (Mediterra, Watch Letter), les relations diplomatiques entre États membres et la mise en place des initiatives stratégiques institutionnelles.

Elisabeth Lacoste

Elisabeth Lacoste est ingénieur agronome et économiste, diplômée de l’Institut National Agronomique (AgroParisTech) et de l’école des Mines de Paris (MinesParisTech) où elle a obtenu un Doctorat en Economie Industrielle au Centre d’Economie Industrielle (CERNA). Après son expérience de recherche, spécialisée en politique agricole et règlementations des marchés agricoles, elle a débuté sa carrière en Allemagne du Nord au sein d’une entreprise sucrière, puis en France en tant que consultant sur les marchés mondiaux des commoditésagricoles, notamment pour CyclOpe. Depuis 2006, elle dirige la Confédération Internationale des Betteraviers Européens à Bruxelles où elle a acquis en particulier une expertise sur les politiques européennes (notamment agricole, commerciale et environnementale) au travers des questions sucre et biocarburants. Elle est en charge des chapitres sucre et bioéthanol du rapport CyclOpe depuis plus d’une dizaine d’années et a rédigé avec Philippe Chalmin le premier rapport CyclOpe sur le panorama mondial des déchets en 2006.

Jean-François Lambert

Jean-François est associé fondateur de Lambert Commodities, un cabinet de conseil qu’il a créé en 2016 autour du commerce de matières premières et des problématiques de financements. Il intervient auprès d’investisseurs privés, de fonds, de banques, de négociants et de producteurs. Capitalisant sur ses 35 ans d’expérience bancaire internationale, il est également sollicité à propos de l’évolution des marchés, le positionnement stratégique des entreprises, l’organisation, les risques et la gouvernance.Auparavant, JF était directeur général, responsable mondial du financement du commerce des matières premières et des produits structurés pour le groupe HSBC. Sous sa direction pendant 6 ans, HSBC est devenu l’un des principaux acteurs financiers soutenant les chaînes d’approvisionnement de matières premières de l’amont vers l’aval. JF a notamment contribué à étendre la présence géographique de HSBC dans ce domaine à plus de 15 pays avec une équipe de plus de 160 spécialistes. Il a également initié la participation des investisseurs institutionnels au financement du commerce des matières premières dans le cadre d’un modèle de co-investissement équilibré.Dans des rôles précédents au sein du groupe HSBC, JF a créé et animé les financements structurés du commerce international pendant 4 ans, en particulier autour des chaînes d’approvisionnement des produits de base ; responsable mondial du développement commercial et de la chaîne d’approvisionnement et responsable des services commerciaux de la zone euro pendant 6 ans au total, où il dirigeait et développait des services commerciaux traditionnels, le ‘supply chain finance’ et les activités de commerce structuré.JF a également occupé plusieurs postes de direction au Crédit commercial de France. Il a dirigé les activités court terme de financement international de la Banque pendant 6 ans et a été pendant cette période, directeur non exécutif dans une filiale de la banque fournissant des solutions de financement structuré sur les marchés émergents. En outre, il a été adjoint et ensuite directeur général de la succursale de Hong Kong pendant 7 ans, ainsi que senior manager de la succursale grecque pendant 4 ans.JF est titulaire d’une maîtrise de gestion en Finance de l’Université Paris IX Dauphine. Il est un expert reconnu sur les problématiques réglementaires bancaires des financements du commerce international et du négoce de matières premières. Il est régulièrement sollicité dans la presse économique sur ces sujets. JF anime à Sciences Po à Paris un cours qu’il a créé sur la dynamique des marchés des matières premières et est également l’auteur du cours de l’Académie du commerce ICC (Chambre de commerce international) sur le financement des matières premières. JF donne régulièrement des conférences à la London Business School.

Boris Solier

Boris Solier est maître de conférences à l’Université de Montpellier où il dirige le Master « Marchés et droit de l’énergie ». Titulaire d’un doctorat en économie de l’Université Paris-Dauphine, il est par ailleurs chercheur rattaché au laboratoire ART-Dev et responsable du programme de recherche « Transitions énergétiques » de la Chaire Économie du climat. Ses travaux de recherche portent sur le fonctionnement des marchés de l’énergie et leurs interactions avec les politiques environnementales : formation des prix de l’énergie, impacts des instruments de tarification du carbone, transformation du mix énergétique, évolution de la tarification des réseaux énergétiques, etc. Il enseigne l’économie de l’énergie et du climat dans différentes formations de Master à l’Université Paris-Dauphine et à l’école Polytechnique. Il a publié plusieurs articles et ouvrages et contribue régulièrement au débat public sur le sujet à travers des articles de vulgarisation scientifique parus notamment dans The Conversation et Connaissances des énergies.